Entretien avec Erwann VIVET, ailier droit de l’équipe de France malentendants de handball

Entretien avec Erwann VIVET, ailier droit de l’équipe de France malentendants de handball

Depuis le début de saison, nous avons le plaisir d’accueillir lors de nos entraînements -19 et séniors Erwann VIVET, ailier droit de l’équipe de France malentendants de handball et qui vient faire ses études sur Angers.

Dynamique et surmotivé sur le terrain, il s’est très vite intégré aux entraînements, les adaptations nécessaires ont été vites trouvées par les coachs pour les séances et nous sommes ravis qu’il puisse s’épanouir parmi nous !

[𝗘𝗡𝗧𝗥𝗘𝗧𝗜𝗘𝗡]

« Le Trélazé Handball a vu arriver Erwann Vivet , ailier droit de l’équipe de France malentendant de handball, qui s’entraine avec les -19 et les Séniors Masculins du club. Il s’envolera en février pour un nouveau stage avec les Bleus pour préparer le championnat d’Europe.

𝗣𝗼𝘂𝘃𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗿𝗲́𝘀𝗲𝗻𝘁𝗲𝗿 ?

Je m’appelle Erwann VIVET et j’ai 18 ans. Je suis actuellement en première année de BTS électrotechnique à Angers. Je joue au handball depuis mes 14 ans. Le handball est pour moi un échappatoire qui me permet d’oublier la différence entre les personnes malentendantes et entendantes.

𝗤𝘂𝗲𝗹 𝗲𝘀𝘁 𝘁𝗼𝗻 𝗽𝗮𝗿𝗰𝗼𝘂𝗿𝘀 𝗱𝗮𝗻𝘀 𝗹𝗲 𝗵𝗮𝗻𝗱𝗯𝗮𝗹𝗹 ?

A mes 14 ans, le handball m’était encore inconnu. C’est grâce à ma famille et à mes amis que j’ai commencé. Le handball fut une découverte extraordinaire pour moi. J’ai découvert une nouvelle famille avec mes coéquipiers. J’ai commencé au club de sourd de Limoges jusqu’en 2018-2019 puis j’ai décidé de rejoindre le club de Toulouse. C’est là que j’ai commencé à jouer avec des entendants, nous avons tous fait des efforts pour se comprendre sur et en dehors du terrain. Puis à la rentrée 2020, j’ai rejoint Angers pour mes études et tout naturellement le club du Trélazé handball pour les entrainements.

𝗖𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘀𝗲 𝗱𝗲́𝗿𝗼𝘂𝗹𝗲 𝗹𝗲 𝗰𝗵𝗮𝗺𝗽𝗶𝗼𝗻𝗻𝗮𝘁 𝗱𝗲 𝗵𝗮𝗻𝗱𝗯𝗮𝗹𝗹 𝗺𝗮𝗹𝗲𝗻𝘁𝗲𝗻𝗱𝗮𝗻𝘁 ?

Il y a peu d’équipes en France, seulement sept (Toulouse, Nantes, Paris, Quincy, Lyon, Limoges et Poitiers). Nous organisons deux matchs par mois en mode aller-retour pour terminer le championnat en mai. En 2018-2019, j’ai été champion avec le club de Limoges et deuxième avec le club de Toulouse en 2019-2020.

𝗤𝘂𝗲𝗹𝗹𝗲 𝗮 𝗲́𝘁𝗲́ 𝘁𝗮 𝘀𝗲𝗻𝘀𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗾𝘂𝗮𝗻𝗱 𝘁𝘂 𝗮𝘀 𝗮𝗽𝗽𝗿𝗶𝘀 𝗾𝘂𝗲 𝘁𝘂 𝗮𝗹𝗹𝗮𝗶𝘀 𝗽𝗼𝗿𝘁𝗲𝗿 𝗹𝗲 𝗺𝗮𝗶𝗹𝗹𝗼𝘁 𝗱𝗲 𝗹’𝗲́𝗾𝘂𝗶𝗽𝗲 𝗱𝗲 𝗙𝗿𝗮𝗻𝗰𝗲 ?

Il faut savoir que l’équipe de France malentendants a été créée il y a maintenant un an. Lorsque j’ai appris que j’étais sélectionné au stage pour l’équipe, j’ai réalisé un de mes rêves. Jouer pour son pays est quelque chose de fort. Je suis tourné maintenant vers le championnat d’Europe qui se déroulera en avril et en mai en Croatie pour rapporter l’Or. »

Texte issu de l’article du Ouest-France en date du 20/01/2021 qui lui a été consacré : http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/trelaze-49800/jouer-pour-son-pays-est-quelque-chose-de-fort-784c9e0a-683c-4c82-a9f1-3c76762a2242

Laisser un commentaire